S’adapter face à la COVID19 : le quotidien de notre Chargée Relations sociales et Santé au Travail

1001 Vies Habitat témoignage collaborateur

Quel est votre rôle au sein de la Direction des ressources humaines ?

Ma fonction première est d’assister toutes les entités du groupe sur la mise en place d'une politique de santé et de prévention des risques professionnels. Cela comprend le suivi des accidents du travail et des situations de santé individuelles, mais j’agis aussi sur la prévention des situations d'inaptitude, notamment par l’adaptation des postes de travail. Je suis d’ailleurs l’interlocutrice des salariés en situation de handicap : en plus de la gestion des déclarations obligatoires, je peux les conseiller et être relais auprès de la médecine du travail.

Je fais le lien avec les instances représentatives du personnel et participe à la négociation des accords d’entreprise sur tous les sujets qui touchent à la santé, la prévention et la qualité de vie au travail. Mes missions sont donc très variées, mais, ces derniers mois, j’ai été amenée à consacrer la majeure partie de mon temps à l’épidémie de COVID-19 et à ses conséquences pour nos salariés…

Justement, comment vos missions ont-elles évolué depuis le début de la crise sanitaire ?

Lors du premier confinement, j’ai été mobilisée, avec l’ensemble de l’équipe des Ressources humaines, pour rassurer les collaborateurs et répondre à leurs nombreuses interrogations. Dès le mois de mars, la DRH a mis en place un protocole sanitaire avec un réseau de référents COVID et un process pour recenser et gérer les différentes situations des collaborateurs, selon qu’ils sont positifs à la COVID-19, cas contacts, etc. Les mesures sanitaires sont régulièrement mises à jour en fonction de l’évolution de la situation et des annonces gouvernementales. Puis, rapidement, il a fallu s’atteler à la préparation du déconfinement, en élaborant un protocole de reprise en concertation avec les Présidents de filiales, les Directeurs territoriaux, les RH, les gardiens, les instances représentatives du personnel et la médecine du travail. Ce protocole a ensuite évolué au fil des mois et en fonction de l’actualité.

Dans le registre de la qualité de vie au travail, nous avons initié un partenariat avec Moodwork pendant le confinement. Cette plateforme en ligne a rencontré un franc succès et nous a permis de proposer aux collaborateurs des animations à distance adaptées au contexte, notamment autour du télétravail et de l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

Que vous a appris cette situation exceptionnelle ?

Mon rôle s’est forcément beaucoup recentré sur l’accompagnement et le conseil auprès des salariés et des managers. Et cela n’a fait que confirmer qu’en matière de santé, il est primordial d’adopter la bonne posture ! Cette crise sanitaire m’a permis de travailler encore plus le lien social et l’empathie tout en respectant les limites de la vie privée. En tant que référent RGPD au sein de la DRH, mon rôle est d’ailleurs de rappeler qu’on ne doit pas révéler l’identité de la personne contaminée quand on informe les cas contacts. J’ajoute, car c’est important de le signaler, que l’employeur n’a pas à conserver de données sur l’état de santé de ses salariés, qui doivent rester confidentielles.

 

Découvrez d'autres témoignages de nos collaborateurs :