S'adapter face au COVID-19 : le quotidien de nos Responsables d'Agence

1001 Vies Habitat - Témoignage collaborateur

Comment s’organise votre travail depuis le 17 mars ?

Dans l’Oise, cela faisait déjà deux semaines que nous gérions les prémices d’un confinement national… Il a fallu tout réinventer en partant d’une page blanche : modalités de communication, missions de chaque collaborateur informatisé ou non, logistique en lien avec les services supports… Et accompagner chacun sur cette nouvelle organisation.
 

Du jour au lendemain, on ferme le lieu de travail, on change des habitudes ancrées : la transition est complexe pour les métiers de la gérance qui sont par nature des gens de terrain… D’où l’importance de maintenir la cohésion. Au-delà des échanges mails et téléphones, les équipes ont créé un groupe Whatsapp pour se rendre des services ou simplement se donner des nouvelles comme elles le feraient autour de la machine à café !

Votre métier prend-il un autre sens dans ce contexte ?

En qualité de manager, mon souci numéro 1 est de m’assurer que mes collaborateurs se portent bien et sont en mesure d’apporter la continuité de service aux résidents. L’expérience que nous vivons nous oblige à « re-challenger » nos manières de faire et nos priorités. C’est un défi pour nos métiers, dont il faudra aussi tirer des enseignements positifs.

Personnellement, comment vivez-vous ce confinement ?

Bien qu’elle soit parfois pesante, je reconnais que, loin de la vie trépidante que je pouvais avoir les week-ends (chargés en activité pour les enfants, mon conjoint et moi-même), cette période offre aussi des moments de douceur pour se recentrer sur soi et sur sa famille. Je retrouve le temps de lire et je me suis réconciliée avec la cuisine « faite maison » !

 

Découvrez d'autres témoignages de nos collaborateurs :