Mon loyer

 

Quand dois-je payer mon loyer ?

Chaque mois, vous recevez votre avis d’échéance. Ce document indique le loyer et les charges à payer. Selon votre contrat de location, vous paierez les sommes indiquées sur votre avis d’échéance :

  • Soit à la fin du mois écoulé (à terme échu)
  • Soit en avance sur le mois à venir (à terme à échoir)

 

Comment dois-je payer mon loyer ?

Pour régler votre loyer, plusieurs possibilités :

  • Le prélèvement automatique  SEPA : votre loyer est prélevé directement sur votre compte tous les mois. C’est le mode de paiement le plus simple et facile.
  • Le règlement par carte bancaire est possible directement sur notre site internet dans votre espace personnel.  
  • Le règlement par TIP : envoyez le TIP (en bas de de votre avis d’échéance) rempli et signé avec votre relevé d’identité bancaire (RIB) dans l’enveloppe jointe à votre avis d’échéance. N’oubliez pas d’y mettre un timbre.
  • Le règlement par chèque : envoyez votre chèque avec le TIP dans l’enveloppe jointe à votre avis d’échéance après l’avoir affranchie.

     

Comment lire mon avis d’échéance ?

Votre avis d’échéance a aussi valeur de quittance.

Comment lire votre avis ? Cliquez sur l'image.

 

 

 

 


 

À quoi correspondent mes charges ?

Tous les mois, vous payez des charges « récupérables » sous forme d’acomptes. Ces provisions correspondent à une estimation des charges qui sera revue à la fin de l’année. Il y a :

  • Les charges générales correspondant aux dépenses qui permettent de faire fonctionner votre résidence : nettoyage et électricité des parties communes, ascenseur, gardien…
  • Les provisions pour les consommations de votre logement : eau froide, eau chaude et chauffage collectif

Une fois l’année passée, les dépenses réelles sont calculées. C’est l’« arrêté des charges ». Si elles dépassent les acomptes que vous avez payés tout au long de l’année, la différence vous est remboursée. Dans le cas contraire, vous devez payer un complément.

 

Qu’est-ce que le loyer de solidarité (SLS) ?

Si vous avez pu obtenir un logement HLM, c’est que vos revenus ne dépassaient pas un certain montant (les plafonds de ressources réglementaires). Mais si vos revenus augmentent ou que votre situation familiale change, vous pouvez être amenés à payer un supplément : le SLS (supplément de loyer de solidarité).